DPC, Formation continue, accréditation : une nouvelle obligation de certification périodique

Dpc obligation certification périodique formation urps kinés auvergne rhone alpes

Tandis que le DPC était d’ores et déjà associé à une obligation triennale, une ordonnance en date du 19 juillet institue une nouvelle certification périodique pour 7 professions de santé, qui entrera en vigueur à compter du 1er Janvier 2023.

Qu’est-ce qu’une certification périodique et quelles professions concerne-t-elle ?

Il s’agit d’une procédure visant à justifier, sur une période définie, du suivi de toute action qui permet au professionnel de santé concerné :

  • d’actualiser ses connaissances et ses compétences ;
  • de renforcer la qualité de ses pratiques professionnelles ;
  • d’améliorer la relation avec ses patients ;
  • de mieux prendre en compte sa santé personnelle.

Cette obligation de certification concerne : les médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers, pédicures-podologies et masseurs-kinésithérapeutes – salariés et libéraux.

Les actions réalisées au titre du DPC sont-elles prises en compte dans le cadre de cette certification ?

Oui. Les masseurs-kinésithérapeutes sont d’ores et déjà soumis à l’obligation de suivre un parcours de DPC. Toute action réalisée dans le cadre de ce parcours et répondant au référentiel de certification propre à chaque profession, qui sera élaboré sur recommandations de la Haute Autorité de Santé, pourra être valorisée. Seront également prises en compte les actions de formation continue et accréditation répondant aux critères du référentiel de certification.

Toute action réalisée au titre de l’obligation de certification sera enregistrée dans un compte de formation individuel.

Sur quelle période devrons-nous réaliser nos actions de formation ?

  • Les professionnels de santé concernés, débutant leur exercice après le 1er Janvier 2023 disposeront de 6 ans, pour justifier du suivi d’un programme de formation.
  • Pour les professionnels de santé déjà en exercice, l’ordonnance prévoit une première période de 9 ans pour justifier du suivi d’un programme de formation.

Qui sera en charge du contrôle de cette certification périodique ?

Les ordres seront chargés de procéder à ce contrôle. L’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes, pour notre profession, pourra sanctionner pour faute, tout masseur-kinésithérapeute ne répondant pas à cette obligation.

Menu