Élections URPS 2021

8 avril 2021

Résultat des élections de l’URPS Masseurs-Kinésithérapeutes Auvergne-Rhône-Alpes

Au lendemain de la clôture du scrutin visant à élire les 24 élus URPS qui représenteront les kinésithérapeutes libéraux lors des 5 prochaines années, voici les résultats du vote avec un taux de participation pour notre région de 24,28 % :

ALIZEE : pourcentage de votes recueillis :  37,87 %
9 Elus :
ALAPHILIPPE Jérôme, DUPUIS Cyril, PASO Jéromine, MERCY, BITTERLIN Anne-Françoise, GIBERT Sébastien, LE NOIR DE CARLAN Baptiste, JOSSERAND Stéphanie, HIBON Jordan 

FFMKR : pourcentage de votes recueillis : 48,47 %
12 Elus :
HURLIMANN Franck, SERRANO-RIFFARD Sophie, CHALOT Gilles, MARTIN OSUNA Rebeca, DUGAST Bruno, ENARD Sandrine, LE GOAZIOU Mathias, THEURIAU Philippe, GUILLOT Patrick, VAN OUTRYVE David, MAITREPRIERRE Corinne, JOUHATE Sylvie;

SNMKR : pourcentage de votes recueillis : 13,66 %
3 Elus :
MOREL-LAB Véronique, BERTRAND Sébastien, BAES Christelle
Soit 24 élus

Les 24 nouveaux élus se réuniront pour la première fois à l’occasion d’une Assemblée Générale constitutive début mai, au cours de laquelle sera nommé le prochain président de l’URPS MK ARA. »

29 mars 2021

Liste des candidats par ordre alphabétique  

10 mars 2021

Modalités de vote élections Urps – Rappel uniquement par vote électronique

https://elections-urps.sante.gouv.fr/pages/identification.htm

3 mars 2021

Fiche comparative des missions respectives des organismes représentants la profession

19 février 2021

Ce 17 février marque l’ouverture de la campagne électorale aux élections URPS. Un communiqué de presse du Ministère des Solidarités et de la Santé paru ce 18 février précise aux électeurs :

  • qu’ils peuvent dès à présent consulter les listes des différentes organisations syndicales se présentant en région Auvergne Rhône-Alpes pour la profession des masseurs-kinésithérapeutes en se rendant à l’adresse suivante : https://elections-urps.sante.gouv.fr
  • qu’ils pourront voter sur ce même site dès le 31 mars – 12h
  • enfin, que les résultats seront publiés sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé à l’issue du dépouillement qui aura lieu à la clôture du scrutin le 7 avril 2021.

Lire l’intégral du Communiqué de Presse Ouverture de la campagne électorale URPS – 18.02.21 – Ministère de la Santé : cliquez ici 

2 février 2021

Dans le cadre des élections URPS à venir, voici un rappel des missions URPS :

Le décret paru au J.O. le 02 juin 2010 précise les missions de l’URPS des Masseurs Kinésithérapeutes:

L’URPS participe à la représentativité régionale des professionnels de santé libéraux.

Art. R. 4031-2. − Les unions régionales contribuent à l’organisation de l’offre de santé régionale. Elles participent notamment :

  1. À la préparation et à la mise en œuvre du projet régional de santé ;
  2. À l’analyse des besoins de santé et de l’offre de soins, en vue notamment de l’élaboration du schéma régional d’organisation des soins ;
  3. À l’organisation de l’exercice professionnel, notamment en ce qui concerne la permanence des soins, la continuité des soins et les nouveaux modes d’exercice ;
  4. À des actions dans le domaine des soins, de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion des crises sanitaires, de la promotion de la santé et de l’éducation thérapeutique ;
  5. À la mise en œuvre des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens avec les réseaux de santé, les centres de santé, les maisons de santé et les pôles de santé, ou des contrats ayant pour objet d’améliorer la qualité et la coordination des soins mentionnés à l’article L. 4135-4 ;
  6. Au déploiement et à l’utilisation des systèmes de communication et d’information partagés ;
  7. À la mise en œuvre du développement professionnel continu.
    Elles peuvent procéder à l’analyse des données agrégées nationales et régionales issues du système national d’informations inter régimes de l’assurance maladie en rapport avec leurs missions.
1er février 2021
22 décembre 2020

Vous pouvez déjà le noter dans vos agendas 2021 : du 31 mars au 7 avril prochain se tiendront les prochaines élections URPS. Kinésithérapeutes libéraux de toute la France, mais aussi médecins, infirmiers, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et orthophonistes seront amenés à voter pour leurs prochains représentants régionaux. Les listes de candidats étant présentées par les organisations syndicales, au-delà d’élire ceux qui vous représenteront auprès des institutions régionales, vos votes détermineront également la représentativité des syndicats au niveau national. Particularité de ces élections 2021 : le vote sera intégralement dématérialisé. 

Pour ne rien rater des étapes qui jalonneront le processus d’élections jusqu’au 31 mars prochain, nous vous proposons une Foire aux Questions récapitulant les échéances à venir.

Organisations des éléctions : les échéances à venir

Foire aux questions

Qui sont les candidats aux élections URPS ? Comment sont-ils désignés ?

Les candidats aux élections URPS sont des professionnels de santé (kinésithérapeutes pour notre URPS) qui ont la volonté de représenter et porter la voix de leurs confrères, consoeurs auprès des acteurs du monde de la santé. Ils prennent part à l’élaboration des politiques de santé, s’investissent dans divers projets et accompagnent l’évolution de l’exercice professionnel.

Les listes de candidats sont élaborées et présentées par les organisations syndicales. Ces dernières pour être aptes à soumettre des listes doivent attester d’au moins deux ans d’ancienneté. Votre choix pour une liste et donc pour une organisation syndicale à l’échelon régionale, conditionnera le poids de cette dernière au niveau national, et donc sa légitimité à prendre part, entre autres, aux négociations conventionnelles liées à l’exercice de la kinésithérapie.

Les listes de candidats seront publiées le 28 janvier prochain.

Le Saviez-vous ? En Auvergne Rhône-Alpes, 3 syndicats défendent les intérêts des kinésithérapeutes. Par ordre alphabétique, il s’agit : d’Alizée, de la FFMKR (Fédération Française des Masseurs Kinésithérapeutes Rééducateurs), et du SNMKR (Syndicats National des Masseurs-Kinésithérapeutes). Les candidats qui se présenteront aux élections à venir sont donc issues de ces 3 organisations.

Combien d’élus réélisons-nous en 2021 ?

Le nombre total de sièges à pourvoir est proportionnel au nombre d’électeurs. Si la région compte plus de 5 000 électeurs, ce qui est le cas en Auvergne Rhône-Alpes, 24 sièges sont alors à pourvoir. 

J’ai compris que le vote était dématérialisé : comment serai-je informé des démarches à entre-prendre pour prendre part au scrutin ?

  1. À compter du 30 novembre 2020, et ce jusqu’au 7 avril, toutes les informations seront disponibles sur un « Portail électeur ». Toutes les informations utiles à l’élection y seront détaillées (date de scrutin, modalités de vote, contacts, etc…).
  2. Plusieurs jours avant le vote (date à définir par l’instance organisatrice), chaque électeur recevra, à son adresse professionnelle, un courrier confidentiel et nominatif qui contiendra toutes les consignes de vote.
  3. Dès le 31 mars à 12h et ce jusqu’au 7 avril à 12h, vous pourrez, en tant qu’électeur, vous connecter au « Portail électeur » à l’aide des identifiants reçus par courrier. Il vous sera possible, dès lors, de visualiser les différentes listes présentées par les organisations syndicales et voter pour celle de votre choix. Le vote blanc est également permis. Un accusé de réception ainsi qu’une preuve de vote seront générées suite à votre vote.

J’exerce en libéral en Auvergne Rhône-Alpes : puis-je voter quel que soit mon statut ?

Seuls les kinésithérapeutes libéraux, exerçant sous le régime conventionnel et à titre principal dans la région pourront voter dès le 31 mars prochain. Cela représente environ 9 500 électeurs en AURA.

Si vous ne disposez que d’un cabinet secondaire dans la région, ou que vous ne disposez pas d’un lieu d’exercice permanent tout en n’exerçant qu’en tant que remplacement, vous ne pourrez prendre part à ce vote.

Le Saviez-vous ? Les premières élections des URPS des masseurs-kinésithérapeutes ont eu lieu en Décembre 2010. Ces instances représentatives fêteront donc leurs 10 ans de fonctionnement en décembre prochain.

Menu