Le temps des congés…mais l’URMK travaille quand même.

Koffer am See / MeerJuillet s’avance. Les départs en congés approchent tant pour les patients que les praticiens, ainsi c’est aussi le temps des remplacements (voir par ailleurs). De son côté, l’URMK Rhône-Alpes s’organise pour assurer une permanence tout l’été. Nous profitons de ce temps “calme” d’avant-vacances pour vous informer sur les principaux dossiers en cours à l’URMK Rhône-Alpes:データー

  1. La PAPS (Plateforme d’Aide aux Professionnels de Santé): Le CTR PAPS (Comité Technique Régional PAPS)réuni les représentants de l’ARS, les caisses d’assurances maladies, les ordres et les URPS (dont notre URMK) lors de comité techniques régionaux qui se réunissent tous les deux mois. L’URMK siège systématiquement pour faire entendre la voie des kiné libéraux à l’ARS et nos remarques sont souvent écoutées.Le CTR PAPS est chargé d’appuyer les installations des professionnels de santé seul ou en exercice regroupé, néo diplômés ou anciens,  pour développer et pérenniser l’offre de soin ambulatoire, notamment en zones fragiles ou déficitaires. Offre qui répond par exemple au besoin d’un patient dans un territoire donné après la pose d’une prothèse totale de hanche en terme de médecin généraliste, spécialiste, infirmiers, rééducations, produits pharmaceutiques…L’accent est mis sur l’exercice regroupé pluridisciplinaire que se soit sous un même toit (maison de santé ) ou en réseau (pôle de santé) pour gagner du temps praticien, du temps patient et de l’efficacité dans le parcours de soin d’un patient.Votre URMK met en place un centre de ressources pour recenser et connaître en temps réel les pôles ou maisons de santé avec les kinés qui y travaillent.Alors n’hésitez pas à nous faire part de vos interrogations sur votre installation, votre regroupement de professionnels, votre projet de santé, vos besoins nous sommes prêts.
  2. RRetour précoce à domicile: Qui n’a pas pris un coup de sang en recevant des appels de patients sortis le jour même du service d’orthopédie avec une prescription en urgence d’une séance par jour?  C’est pour permettre un retour plus précoce et mieux organisé que les [tooltip tip=”en collaboration avec les URPS Médecins, Infirmiers et Pharmaciens”]URPS[/tooltip] planchent sur un feuillet, appelé PASSEPORT POUR LA RÉUSSITE D’UN RETOUR PRÉCOCE À DOMICILE, qui permettra au patient d’organiser en amont, bien avant l’opération, sa prise en charge par les professionnels de santé libéraux qu’il aura lui-même choisi. C’est un peu le principe du PRADO mais avec la participation active du patient ce qui est la plupart du temps possible et donc souhaitable. Les associations d’usagers seront sollicitées pour nous aider à la mise en place de ce projet ambitieux.
  3. Mosaïque de Lettres "ANNUAIRE" (renseignements coordonnées)Annuaire des Orientations Professionnelles (voir): à ce jour, un peu plus de 600 réponses nous sont parvenues (environ 10% des MK de Rhône-Alpes). Cet annuaire a été conçu afin de répondre aux attentes des autres professionnels de santé (les médecins en particuliers) et des patients. Il est préférable, à nos yeux, que la profession organise elle-même ce type d’annuaire.
  4. demoDémographie professionnelle: outre les carte inter-actives mises en ligne sur ce site, l’URMK a lancé avec la société Géosanté une étude sur la démographie professionnelle afin de définir une cartographie des « bassins d’activités  »  des kinésithérapeutes en exercice sur Rhône Alpes afin d’affiner le zonage des « bassins de vie » défini par l’UNCAM. Cette étude, qui durera 6 mois,  permettra de définir le flux  majoritaire de la clientèle des cabinets de kinésithérapie à partir des données de l’ARS .
  5. Démographie prospective, aujourd’hui beaucoup de boulot, mais en 2020 ou 2025? Que sera la démographie des kinésithérapeutes dans 5 ou 10 ans ? L’afflux des diplômés étrangers va-t-il changer la donne ? Rappelons-nous que l’ouverture, sans limites, des écoles d’ostéopathie pour NI-NI  a multiplié par 4 le nombre d’ostéopathes en 7 ans.C’est pour nous aider à préparer l’avenir que nous avons demandé à l’ORS (Observatoire Régional de la Santé) de réaliser une grosse étude prospective sur la kinésithérapie en Rhône-Alpes à l’horizon 2020 et 2025 avec étude de l’offre mais aussi de la demande. Résultats en mai 2015.

 L’ensemble des élus se joint au bureau de l’URMK pour vous souhaiter d’agréables vacances estivales.

Menu