Les MOOC, développement professionnel continu

Se former en ligne, à distance, c’est devenu possible grâce entre autres aux MOOC, un joli sigle qui signifie Massive Open Online Course (en français : formation en ligne ouverte à tous). Concrètement, il s’agit souvent de diaporamas commentés par une voix off, donc une “conférence virtuelle“. Ces modules, souvent courts, constituent de véritables programmes qui s’inscrivent dans une continuité.

Christophe Vincelot, référent de la commission Offre de Santé de l’URPS- MK-ARA, kiné à Villeurbanne, est particulièrement sensibilisé à ces nouveaux outils. Il est vrai que de la Haute-Savoie au Cantal, la Région rassemble des milliers de kinés souvent éloignés des métropoles où se déroulent les conférences, événements professionnels et où sont implantées les écoles.

L’URPS-MK-ARA a donc engagé un partenariat avec l’école de kinésithérapie du CHU Grenoble Alpes pour mettre gracieusement à disposition de nos consœurs et confrères un programme de MOOC sur le thème de la lecture critique analytique.

Les vidéos porteront sur les façons les plus efficaces de rechercher de l’information en kinésithérapie, sur les manières d’évaluer
la qualité des informations trouvées et de les appliquer en pratique, sur la place du placebo en kinésithérapie et les enjeux éthiques sous-jacents, ou encore sur l’influence des relations entre les entreprises de produits de santé et les professionnel(le)s de santé. La diffusion de ces programmes est prévue sur un rythme bimestriel.

« Ce programme nous apporte une formation transdisciplinaire, de quoi mieux nous armer intellectuellement », indique Christophe Vincelot. En témoigne le premier cours désormais disponible sur le site de l’URPS : Où trouver de la documentation scientifique fiable et de qualité pour mon exercice professionnel ?

Le programme est réalisé par une petite équipe de trois auteur(e)s : Nicolas Pinsault, enseignant en poste, Albin Guillaud et Nelly Darbois, enseignants vacataires à l’école de kinésithérapie du CHU de Grenoble. Albin Guillaud et Nelly Darbois sont également membres du Collectif de recherche transdisciplinaire “esprit critique et sciences“. Nicolas Pinsault en est collaborateur.

En savoir +:

 

Menu