Les soins en kinésithérapie en cas de forte chaleur dans un contexte épidémique lié au Covid-19

La période estivale débutant, les masseurs-kinésithérapeutes doivent se préparer aux différentes vagues de chaleur à prévoir dans un contexte d’épidémie du Covid-19 non résolue.

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), dans un avis du 6 mai 2020 (lien hypertexte document Haut Conseil de la santé publqiue), rappelle les pathologies liées à la chaleur :

  • La déshydratation
  • Le coup de chaleur

Les mesures barrières liées à la crise sanitaire doivent être d’autant plus respectées et rappelées, en ces périodes de forte chaleur :

  • Respect d’une distanciation physique d’au moins 1 mètre entre les individus
  • Hygiène des mains : lavage à l’eau et au savon ou par friction hydro-alcoolique
  • En complément, le port de masque grand public pour la population

Le HCSP confirme qu’il n’existe pas « d’incompatibilité véritable entre les mesures barrières et les recommandations sanitaires du plan canicule »

L’URPS MK ARA a procédé, par analogie, à l’application de ces recommandations à l’exercice du masseur-kinésithérapeute, pour vous permettre d’assurer vos prises en charge en périodes de fortes chaleurs estivales, tout en respectant les différentes mesures d’hygiène liées à la crise sanitaire :

L’aération des cabinets ou lieux de vie :

  • Respect et application stricte des réglementation qui rendent obligatoire le renouvellement de l’air dans tous les lieux de vie ;
  • En période de forte chaleur, aérer les milieux ou pièces confinées dès lors que la température extérieure est inférieure à la température intérieure ;
  • En cas de pic de pollution associée : même si l’air est pollué, il faut aérer.

Concernant les visites à domicile par les professionnels, à destination de veille et surveillance des personnes les plus vulnérables :

L’augmentation de leur fréquence ne doit pas être remise en cause, à partir du moment où les visites respectent les consignes d’hygiène et de sécurité applicables en période de crise sanitaire.

Rappel sur les systèmes de climatisation :

Systèmes de climatisation

Risques : Induisant un « flux d’air », il peut augmenter la distance de projection d’une gouttelette infectieuse

Recommandations : Doter les systèmes de climatisation de filtres performants et correctement entretenus, au sein d’une pièce disposant d’une VMC fonctionnant normalement

Ventilateurs

Risques : Projection des gouttelettes respiratoires rendant inopérante la distance de sécurité entre le MK et son patient

Recommandations : Ne pas utiliser de ventilateur lors de la prise en charge du patient au sein du cabinet

Pour plus d’informations générales sur la prise en charge du patient au cabinet et à domicile dans une situation de crise sanitaire :


Documents en téléchargement :

Menu