Nouvelles cartographies Géosanté 2020 disponibles

Les dernières cartographies datant de 2017, une actualisation semblait opportune. Ainsi, le cabinet GéoSanté s’est penché sur les données 2020 du fichier RPPS afin d’actualiser l’étude visant à appréhender les grandes tendances démographiques liées à la kinésithérapie libérale. Alors que retenir de cette dernière version ?

De plus en plus de kinésithérapeutes libéraux chaque année

L’offre en kinésithérapie libérale a progressé au cours des 3 dernières années, progression touchant l’ensemble des départements. Si désormais 81, 2% de la population régionale bénéficie de la présence d’au moins 1 kinésithérapeute libéral sur sa commune de résidence, l’Ardèche et la Savoie sont les départements attirant le plus de nouveaux consœurs et confrères.


Le Rhône, la Haute-Loire et l’Isère totalisent à eux 3, 56% des kinés exerçant en Auvergne Rhône-Alpes

La moyenne d’âge des kinés varie en fonction du département

Si la moyenne régionale indique qu’1 kiné sur 2 est âgé de moins de 40 ans, cela ne traduit en rien les disparités existant entre certains départements.


Globalement, la part des professionnels les plus âgés progressent. Nos consœurs et confrères âgés de plus de 60 représentent 10,3% des effectifs soit 954 professionnels. La part de kinésithérapeutes âgés de plus de 60 ans est particulièrement importante dans le Cantal et l’Allier (+ de 16%) tandis qu’elle n’est que de 7% en Savoie et Haute-Savoie.

Une augmentation préoccupante des bassins soumis à un risque démographique

Dès 2020, ce sont 32 territoires qui sont potentiellement concernés par une disparition ou diminution conséquente de l’offre en kinésithérapie. D’ici 2030, ce sont 140 territoires qui seront impactés.


Si l’ensemble de la région est touché par ce phénomène, le Cantal demeure le département le plus concerné devant les départements du Rhône, de l’Ain, de la Drôme et de l’Ardèche.


Pour visualiser les indicateurs propres à votre territoire, consultez les cartographies GéoSanté ici

Menu