Où vont les Maisons de Santé Pluri-professionnelles ?

Les Maisons de Santé Pluri-professionnelles, ou l’exemple d’une coordination peu coordonnée.

Matthieu Capeillère

Matthieu Capeillère

Le nombre de professionnels installés variant fortement sur le territoire national, nos gouvernants se sont penchés, il y a quelques années, sur les remèdes à mettre en place pour mieux organiser l’offre de soins, notamment en milieu rural. Il est donc sorti des cartons, outre quelques zones franches et discutables incitations financières, des projets de Maisons de santé pluriprofessionelles (MSP), financées de façon très variable par les collectivités territoriales, l’Etat voire l’Europe.

Pour certaines, la concertation des professionnels de santé a précédé la course aux subventions, pour d’autres ce fut l’inverse. Les collectivités territoriales sous dotées ont monté des projets, souvent peu coordonnés avec les voisines mais les collectivités bien mieux dotées, ne manquant pourtant pas particulièrement de professionnels de santé, l’ont fait aussi.

le maillage des MSP ne correspond pas forcement à la réalité

Résultat : le maillage des MSP ne correspond pas forcement à la réalité, beaucoup ont été conçues sans être adaptées aux exigences des professionnels de santé alors que pleuvent les subventions et dotations annuelles au détriment du budget des collectivités et donc du contribuable.

Une MSP est une structure comprenant au moins deux médecins et un paramédical

Entre temps les ARS (Agence Régionale de Santé) ont été créées notamment pour mieux coordonner l’offre de soin. A ce jour les projets de MSP sont coordonnés par un comité technique régional et par des « espaces de concertations départementaux ». Une MSP est une structure comprenant au moins deux médecins et un paramédical travaillant sous le même toit de manière coordonnée, sinon l’appellation « pôle santé » semble être préférée.

Y a-t-il un pilote dans la Maison MSP ?

L’ARS annonce son désir de voir se développer les MSP. Elle essaie de remplir les plus anciennes et travaille avec celles qui fonctionnent. Pour les nouveaux projets, elle semble favoriser les régions sous dotées, avec un maillage cohérent et une architecture répondant aux exigences des professionnels. Pourtant certains projets apparaissent même en zones non sous dotées avec un financement public important, plutôt à l’échelon municipal, sans réelle synergie entre les professionnels. Y a-t-il un pilote dans la Maison MSP ?

 

En savoir +: Communiqué des Ordres Régionaux Masseurs kinésithérapeutes et Médecins de Rhône-Alpes

Menu