Pérennisation du télésoin : la HAS publie un guide de bonnes pratiques

À la sortie du premier confinement de 2020, vous étiez 43% de kinésithérapeutes en Auvergne Rhône-Alpes, favorables à la possibilité de recourir au télésoin, hors crise sanitaire*. C’est désormais chose faite : le décret ° 2021-707 du 3 juin 2021 relatif à la télésanté, pérennise pour 18 professions, dont les masseurs-kinésithérapeutes, cette pratique du soin à distance.

*Source : Étude sur les pratiques et besoins des professionnels de santé de la région en matière de télémédecine/télésanté – Observatoire Régional de la Santé – Synthèse Mai 2021

«  Le télésoin : une décision partagée entre le patient et le professionnel de santé »

En dépit des questionnements légitimes qu’a soulevé la mise en place de la mesure dérogatoire dès avril 2020, nombreux sont les kinésithérapeutes qui se sont familiarisés à cette nouvelle pratique et en défendent les avantages :

  • Permet la continuité des soins pour les patients ne pouvant se déplacer au cabinet
  • Facilite l’accès aux soins dans les zones sous-dotées
  • Permet de suivre l’évolution des patients à domicile pour les prises en charge ne nécessitant pas de déplacement

Le décret et l’arrêté publiés ce 4 juin précisent qu’il est désormais possible de proposer à tout patient cette prise en charge distancielle dès lors :

  • qu’elle ne nécessite pas de contact direct en présentiel entre le professionnel et le patient, ou d’équipement spécifique non disponible auprès du patient
  • qu’elle est jugée pertinente par le kinésithérapeute
  • qu’elle relève d’une décision partagée avec le patient

Quelles pratiques pour garantir une bonne mise en œuvre du télésoin ?

Haute Autorité de Santé publiait le 18 février dernier une fiche « Qualité et sécurité du télésoin » complétée par un article en ligne disponible ici

Parmi les principales recommandations énoncées :

  1. utiliser une solution de télésanté garantissant la confidentialité des données médicales. L’URPS recommande la solution de télésanté proposée par GCS SARA – Lire notre article dédié ici
  2. informer votre patient sur les modalités de cet acte à distance, vérifier qu’il est équipé en fonction et obtenir son accord
  3. enregistrer dans votre dossier patient et dans le Dossier Médical Partagé de ce dernier le compte-rendu de la séance

Pratiques du télésoin par les kinésithérapeutes d’Auvergne Rhône-Alpes
Extrait de l’étude sur les pratiques et besoins des professionnels de santé de la région en matière de télémédecine/télésanté – Observatoire Régional de la Santé – Synthèse Mai 2021
(406 kinésithérapeutes répondants)

  • 136 872 actes de télésoin réalisés par les kinésithérapeutes en 2020
  • Principaux motifs de recours au télésoin : soins nécessitant un exercice actif de la part du patient / rééducation neurologique / pallier le problème des déplacements / suivre l’évolution des patients à domicile
  • Besoins identifiés : accompagner à l’équipement et l’utilisation des outils pour les patients les plus éloignés du numérique (âge, ressources financières..) – Pour les professionnels, faciliter la formation à l’utilisation de services de télésanté sécurisés

Ressources :

Menu