Préparer la réouverture des cabinets de kinésithérapie en Auvergne Rhône-Alpes

Reprise progressive de l’activité des cabinets sous réserve du strict respect des mesures barrières et en fonction de la situation sanitaire d’un lieu d’exercice.
Pour les patients les moins fragiles (cf. Site du Ministère des solidarités et de la santé – Personnes fragiles) et pour les soins non reportables. Cette reprise progressive ne doit pas se faire au dépend des patients les plus fragiles qui doivent toujours bénéficier d’une prise en charge à domicile.

Afin d’accompagner au mieux la réorganisation de l’activité, l’URPS MK ARA se propose, au travers d’une page dédiée, de vous informer tout au long des prochaines semaines sur les mesures liées à la réouverture des cabinets. Il s’agit entre autres de :

  • garantir un niveau élevé d’hygiène dans vos cabinets
  • et favoriser une reprise des soins en toute sécurité pour vos patients et pour vous-même.

Cette page est élaborée en partenariat avec le CPIAS Auvergne Rhône-Alpes

Logo Cpias

Les centres régionaux d’appui et de prévention des infections associées aux soins (CPias), au nombre de 17 sur le territoire national, apportent leur expertise dans la gestion et la prévention du risque infectieux associés aux soins auprès des établissements sanitaires, médico-sociaux et des structures de ville.

La réouverture prochaine des cabinets de masso-kinésithérapie passe par une nécessaire adaptation des pratiques et de l’organisation des professionnels, et ce afin de limiter tout risque de contamination/propagation du coronavirus SARS-CoV-2 au sein de nos cabinets.

Afin de préparer au mieux la réouverture de votre cabinet, vous trouverez toutes les précautions à prendre pour garantir une reprise des soins en toute sécurité dès la levée des mesures de confinement.

  1. Fiche Hygiène de prise en charge d’un patient au cabinet
  2. Fiche Hygiène de prise en charge d’un patient à domicile
  3. Fiche Hygiène de prise en charge à domicile de patient Covid+ en sortie d’hospitalisation 

Egalement à votre disposition :

CABINET infographie hygiène des mains

CABINET affiche extérieure reprise en cabinet 

CABINET Affiche salle d’attente 

CABINET / Consignes affichage salle attente Covid-19 Ministère de la Santé v200320

CABINET-DOMICILE / Avis HCSP Gestion des déchets v200320

Ministère des Solidarités et de la Santé – Coronavirus : qui sont les personnes fragiles

Mise à jour le 30 avril 2020

Bien que l’annonce d’une réouverture possible des cabinets dès le 24 avril ait été faite à l’échelon national, il était primordial d’en affiner les modalités opérationnelles à l’échelon régional.

C’est en ce sens que les présidents du CRO MK ARA et de l’URPS MK ARA ont échangé ce jeudi 30 avril avec l’Agence Régionale de Santé. 

Suite à cette réunion, un communiqué de presse a été rédigé conjointement par les deux instances représentatives.

« Les organisations représentatives de la profession, CRO et URPSMK, ont pu exposer ce jour devant l’ARS ARA en conférence téléphonique les nouvelles conditions de prise en charge rendues possibles depuis la parution du « Guide des bonnes pratiques en période COVID relatif à la prise en charge du patient en cabinet de ville » par le Conseil National de l’Ordre. 
Après avoir rappelé que cette nouvelle offre venait se rajouter à la prise en charge à domicile et ne concernait toujours que les soins urgents et non reportables tels qu’ils avaient été définis dans des communications  précédentes et ne constituait pas une ouverture des cabinets pour toutes les pathologies, le CRO et l’URPS ont insisté sur l’absolue nécessité du respect strict des mesures de sécurité et d’hygiène édictées, par le Guide ainsi que par les fiches CPIAS mises à disposition sur le site de l’URPS, durant la période de confinement toujours en vigueur. 
L’ARS ARA a tenu à rappeler que la situation de certains départements (Rhône, Loire, Ain et Haute-Savoie) appelait à la plus grande prudence. Les trois interlocuteurs ont convenu de se retrouver hebdomadairement pour faire un point sur l’évolution de l’épidémie dans la région afin au besoin de réajuster les mesures inhérentes à cette nouvelle offre ainsi qu’en référence aux dispositifs de déconfinements à venir.
Les CDO et l’URPS continueront à vous accompagner dans cette ouverture progressive des cabinets.  
Confraternellement. »

Menu